Click pour dérouler


avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
LE TIEN ?
top site iroke hospital iroke hospital top site manga pub iroke hospital iroke hospital

les membres du mois, qui ont atteint x rp en moins de quelques semaines ! felicitation ♥

 

Partagez| .

~L'Histoire de l'Iroke Hospital~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: ~L'Histoire de l'Iroke Hospital~ ••• Mar 20 Oct 2015 - 17:23

Prologue


Tout remonte à des temps immémoriaux: L’ère des premiers hommes. Époque lointaine où les humains dirigeaient cette terre d’une main de fer. Ils avaient surpassé les animaux marins, terriens et aériens. Le sol était cultivé, les hommes se rassemblaient en tribus et construisaient une toute première ébauche d’une société civilisée. Ils étaient les maîtres de cette terre. Deux jambes, deux bras et un cerveau, il ne leur en fallait pas plus pour se sentir supérieur aux autres formes de vie. Mais cela ne fut pas éternel.

Des siècles plus tard, apparurent les premiers vampires. La toute première lignée se fondit dans la masse des humains, vivant comme eux. Ils étaient faits à leur image. De jour, ils étaient humains, sortant à l’ombre, les lèvres closes et se terrant dans les ruines des maisons humaines désertées. De nuit…ils devenaient des bêtes. C’est vers le début du xviie siècle que survinrent les premières disparitions d’humains. Les corps étaient rarement retrouvés, les rares dépouilles découvertes au fin fond des lacs et des forêts portaient deux orifices creusés à même leur chair. Tous vidés de leur sang. La nature de ces créatures fut alors mise à jour au fil des meurtres. Quelques siècles après la naissance de ces premiers vampires, apparurent les hybrides, ces créatures mi-humaines mi-bêtes. Découverts dans les forêts entourant les petits villages, ils furent traqués. Les humains proposaient des sommes astronomiques pour les meurtres de ces créatures. Mais comment tuer des bêtes qui nous ressemblent ? Qui se fondent dans la foule ? Comment en venir à bout sans toucher des innocents ? Les meurtres d’hybrides et de vampires se poursuivaient, perpétrés par des chasseurs expérimentés. En vain. Un siècle après l’ouverture de cette chasse, une trêve fut proposée. Une paix entre les humains et les créatures surhumaines. La règle était simple : aucun humain touché, et ils auraient la vie sauve. Tous juraient au début d’une nouvelle ère. Les vampires se nourrissaient de sang animal. Les hybrides tuaient des bêtes dans leurs forêts. En signe de paix, les vampires et les hybrides furent même autorisés à vivre au milieu des humains. C’était un coup risqué, mais bon à prendre se dirent les pacifistes. Vingt ans…cette paix dura vingt ans.
Le temps qu’il fallut à ces bêtes pour se rendre compte que le sang de rat avait un goût odieux. Que la chair des lapereaux coursés entre les arbres était terriblement fade. C’est le temps qu’il fallut pour l’un d’entre eux de de céder. Un soir d’hiver, vers l’an 1948, une jeune humaine quitta sa demeure pour aller puiser de l’eau. C’était une petite paysanne au visage en forme de cœur, les pommettes hautes, les joues rouges. Elle aurait été une jeune femme magnifique. Elle n’a été, ce soir-là, qu’un somptueux repas pour une créature assoiffée. Elle fut retrouvée le lendemain, décharnée, pâle, vidée de son sang. Aujourd’hui encore, on peut retrouver trace d’un article de journal mentionnant l’incident. Un journaliste, d’un trait d’esprit, inscrivit une phrase désormais restée dans les annales : “Ses lèvres roses n’embrasseront jamais plus…Maintenant bleuies, elles baiseront la terre qui les ont accueillies. Elles murmureront vengeance au Dieu de la Mort”. 

Et Vengeance il y eut. Une terrible guerre éclata environ un siècle plus tard. Temps qu'il fallut pour que les humains s'arment de courage et que les études sur ces créatures donnent enfin des résultats. Ils redoublaient d’ingéniosité pour mettre en place des armes mortelles. Le feu, l’acier, le poison, tout était mis en œuvre pour éradiquer ces créatures. « Pour la sécurité des hommes, les bêtes devaient périr ». Ils savaient que si vampires et hybrides vivaient, ils seraient destitués de leur titre de Maîtres du Monde. Ils avaient trouvé des êtres qui leur étaient supérieurs, des êtres qui étaient capables de les détruire, un à un. L’homme se nourrit de la bête et le surhomme de l’homme. Au fil des ans, le combat se poursuivait. Les créatures combattues se cachaient, ne sortaient que de nuit. Elles rusaient pour survivre.

Durant l'an 2300, un projet vu le jour à l'université de Tokyo, « Parallel Core ». Au début, ce n'était qu'une simple théorie, un fantasme de dix scientifiques. Mais les années passèrent et le progrès scientifique était en plein essor. La technologie dépassait les attentes des inventeurs.  Aidés par cette technologie de pointe, le projet pourra éclore. « Parallel Core » consistait à ouvrir une brèche dans le continuum espace-temps. Si les vampires et autres créatures non humaines mettaient les leurs en danger, ils ne pouvaient les garder sur terre, il leur fallait les enfermer quelque part. En prison ? Ils s’évaderaient. Les murs ne peuvent retenir l’inhumain. Scientifiques, architectes, technologues, médecins, tous furent mobilisés pour construire l’Hôpital Iroke. Ils aménagèrent une île dans ce monde parallèle créé de toutes pièces par les humains pour y enfermer les quelques rescapés du massacre.

La guerre finit par s'estomper lentement au pays du soleil levant, mais le risque de voir arriver des créatures d'autres pays était trop élevés. Satoru Yamagata, premier ministre actuel, passa des accords avec les nations du monde entier. « Son » hôpital accueillera désormais vampires et hybrides des quatre coins du globe, tout en gardant bien sûr le lieu secret.
Mais ce n'était désormais plus la principale préoccupation du gouvernement japonais. Il y avait un autre problème à l'évolution. Une population qui noircissait la race humaine, des individus souvent dangereux dont le monde ne peut rien obtenir et qui pire, faisaient un trou à l'économie.

C'était ces humains atteint de différents troubles mentaux, qui peuplaient les hôpitaux du pays avec une faible probabilité de guérison. Des patients qui récidivaient dès l'arrêt du traitement ou quand les actifs des médicaments n'ont plus d'effets, des médecins et infirmiers constamment en danger. Et sans compter les cloîtrés chez eux qui bénéficiaient de l'aide et de la protection de la famille.

Une organisation spéciale s'occupera finalement de ces humains, avec une procédure plus « douce » que celle destinées aux monstruosités qui avaient peuplé la Terre. L'idée était d'envoyer un groupe de cette organisation chez la famille du malade et lui mentir sur Iroke, l'exposant comme un quelconque hôpital psychiatrique, sans dévoiler le lieu et surtout la population qui y vit.

Les mois passèrent et une nouvelle idée traversa le gouvernement. Il utiliserait ces « déchets »  de hôpital  pour mener des expériences, dans l'unique but de créer un être doté d'une force surpuissante, immortel, gardant son intelligence et, bien évidemment, capable de survivre sans pour autant boire du sang, contrairement aux vampires. 
Une machine de guerre ultime, l'évolution finale de l'homme.

Tous les internés, ainsi que le personnel soignant, se révèlent être des hommes d'une quinzaine d'années minimum, les femmes y étant proscrites afin de stopper les processus de reproduction.




avatar
Infos

• Date d'inscription : 23/07/2010
• Messages : 48
¥ Yen : 4
Dossier

Dossier médical
• Age :
⚣ / ⚤ Orientation :
❥ Statut marital :
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
~L'Histoire de l'Iroke Hospital~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IROKE HOSPITAL  :: 
introduction
&développement
 :: Contexte & règlements
-