Click pour dérouler


avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
LE TIEN ?
top site iroke hospital iroke hospital top site manga pub iroke hospital iroke hospital

les membres du mois, qui ont atteint x rp en moins de quelques semaines ! felicitation ♥

 

Partagez| .

"Organisme possédant des cellules d'origines génétiques différentes" Ah, ca c'est tout moi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: "Organisme possédant des cellules d'origines génétiques différentes" Ah, ca c'est tout moi. ••• Lun 12 Mai 2014 - 22:52


CIRUSS TAN

❝ Quand on me dit 'monstre' je dis 'merci, vous aussi'.   ❞




▬ Tan -à prononcer 'tanne', s'il vous plait.
▬ Ciruss -un peu trop semblable à Circus, vous ne trouvez pas ? peut-être parce que je suis une bête de foire.
▬  Chimère -Ouaip, je suis un mélange. Un espèce de patchwork étrange de plusieurs espèces qui sont venues s'accoler à un être humain, qui n'en est aujourd'hui, plus un.
▬ Dix-neuf octobre 2287 -Vingt-trois ans donc, un bel âge n'est-ce pas ? Il parait que c'est là qu'on commence sa vie d'adulte. Mais ici ce n'est pas un commencement, juste une fin.


▬  Anglaise -A la base de la base, mais franchement, maintenant ... Est-ce qu'il reste du sang britannique coulant dans mes veines ? J'en doute.
▬ Homosexuel -Enfin ça c'est quand quelqu'un à le courage de toucher mon corps. Sinon je suis passif en général, sauf quand je trouve plus tafiole que moi.
▬ Interne -interné même, ou incarcéré, asilié, fou à lié, dévasté, opéré, modifié, métamorphosé.
▬ Etudiant en lettres -Oui, a dix-neuf ans, on étudie encore. Désoler de vous décevoir, vous n'aurez pas privé l'état d'un fonctionnaire.




   
MONSTRUOSITÉ CHIRURGICALE

 Monstre. Combien de fois ai-je déjà entendu ce doux refrain ? Bien trop pour un simple être humain. Ça tombait bien, je ne l'étais pas, humain. Le résultat d'une expérience affreuse sur une créature pure et vierge. Pas que j'étais vraiment, au sens premier, vierge ou même pure, ou innocent. Mais ma race, mon espèce. L'être humain, lui, est génétiquement, biologiquement, scientifiquement neutre, comme une page blanche. Une page blanche qui était ordinairement remplie par quelques mots. Blond. Petit. Noir de peau. Ce genre de chose, et bien d'autres encore venaient personnaliser cette feuille immaculée. Au cours de sa vie un humain peut rajouter des mots idiots. Piercings. Coloration. Chirurgie esthétique. Cependant tout cela ne change jamais la nature de cette page blanche. Alors sont venus les expériences. Et cette fois-ci la page s'est peu à peu colorée. Les scientifiques devinrent fous de ces changements. Ils voulaient essayer, plus ! Encore plus ! Alors voilà des taches violettes, jaunes, noires et blanches. Toute se mêlèrent et ne donnèrent au final qu'une couleur. Noir. Un noir putride et abîmé, sale et déformé.

Devant la cage en verre trois scientifiques atterrés. Du sang orne leurs longues chemises blanches comme le ferait des bijoux scintillants. Ils ont encore des gants rougeâtres, perlés de noir et d'un peu de violet. En face d'eux dors sur une table d'opération, leur création. Cette chose hideuse et macabre qu'ils ont fabriqué de toute pièce. Allongée sur le dos, nue. Un rapide coup d’œil nous permet de voir que c’est un homme. Enfin, un mâle. Sa peau est étrange, elle luit plus qu'à l'ordinaire et puis … elle est blanche, immaculée. Sauf à certains endroits. Le contour de ses grands yeux amandes, de ses lippes grises, de son nombril ainsi que son talon et le bout de ses doigts. Tout cela est noir, sombre, nuancé. S'accordant à la perfection avec ses taches obscures, la chevelure noir de jais, qui paraît bien indomptable. Ni bouclée, ni lisse, un mélange parfait des deux ainsi qu'une texture douce.

Dépassant des mèches noires on peut apercevoir deux longue oreilles, pointues et blanches. Tout comme les dents de la bête qui se voient par delà sa bouche ouverte. Une rangé de dents vicieuses et acérées qui déchireraient n'importe quelle viande sans le moindre soucis. Cependant ce n'est pas cela qui surprend le plus lorsque l'on voit ce visage, c'est plutôt ce qui se trouve au-dessus. Deux grandes cornes biscornues. D'une couleur orange, un dégradé, plus foncé au sommet du crane glissant doucement vers un jaune orangée au bout de ces protubérances.

D’autres particularités ne se voient pas mais les scientifiques les connaissent bien. Quand le monstre a crié, une longue langue violette est sortie de sa bouche, avec elle il peut atteindre l'arrête de son nez. Violettes encore, les larmes de douleurs qui sont intervenues. Autre détail particulier, une queue de gazelle à la fin de son dos, au début de ses fesses, rebondies. Sûrement son seul trait favorable. Il est mince, légèrement musclé, très grand. Et quand on le regarde, on a peur, on a envie de vomir, de fuir. Quand les scientifiques le regardent, c'est du dégoût.

- Encore un échec. Mettez le à l'asil, avec les autres.

     

     
     
DERRIÈRE LE MONSTRE
Hep. Tu veux savoir qui je suis, pourquoi tu m'demandes pas plutôt que de me regarder avec ces grands yeux ? Ouaip, je suis une chimère. Un truc étrange. Un mixte. En même temps comme ça si tu aimes les orques, les gazelles, les fleurs et les vampires, je fais un bon compromis non ? Tu vois j'suis sociable suffit juste de v'nir me parler. Non, j’ai pas été bien éduqué comme toi, j'suis pas un gosse de riche moi. J'mâche mes mots, j'dis pas mal de ''grossièretés'' et je suis pas du genre à mettre des beaux mots pour paraître intelligent. Sauf quand je suis en colère, là on le voit, que je suis intelligent.

Ciruss, un drôle de gus. Pas timide et pas extraverti non plus. Il se contente de traîner main dans les poches. Quand on le regarde d'un peu trop prêt ou qu'il s'ennuie il vient engager la conversation parler de tout et de rien. Si il était un homme on l'aurait qualifié de banal, vraiment. Du genre je rigole avec tout le monde, je te fais pas chier et réciproquement et je te parle quand j'ai besoin d'aide. Se lier profondément, ou simple avoir de vrais amis, c'est pas forcement ce qui l’intéresse. Même avant, il était le genre d'homme à avoir des petits amis de passage, sans jamais vraiment s'attacher à eux. A avoir des amis, par ci par là, mais personne à qui parler si ça ne va pas. Enfin c'était ce qu'il pensait. Il y avait pas mal de gens qui auraient été ravis d'épauler leur ami, d'épauler Ciruss mais lui, il ne voyait pas tout ça.

Il est du genre taquin, à s'amuser de tout, surtout des pires situations. Pour lui son état actuel, cette métamorphose, tout ça, n'est qu'une grande blague. Sa faiblesse physique, provoquée par sa race, il pense la surpasser par des sourires amusés, voir moqueurs et provocateurs. Si il se voyait sans se connaître, il se traiterait de petit con. Pas méchant cependant, il a un coté sensible et ne veut jamais faire sciemment du mal à quelqu'un. Sauf si la personne en question l'a mérité. A vrai dire, Ciruss peut être assez rancunier, si on lui fait une crasse, il n'oubliera pas. Pardonnera peut-être, mais jamais n’oubliera. La vengeance est un plat qui se mange froid, il aime beaucoup cette expression.

Parfois, il se considère comme un esprit frappeur, avec son physique de clown il peut se permettre de perdurer le rôle. Cependant, faire rire les autres ne l’intéresse pas, se faire rire lui suffit amplement. Il a ce petit coté égocentrique, bien à lui. Fier aussi. Mais pas mauvais. Coté sentiments, cela n'a jamais été son fort, en avoir lui est déjà compliqué mais les exprimer est presque impossible. Par contre c'est un homme loyal, de confiance. Il n'aimait pas ses petits amis mais restait fidèle. Avec lui un secret est bien gardé. La justice est pour lui un sujet important, d'ailleurs sous ses airs rieurs se cache une personne mature avec de réelles idées et de réelles convictions. Pourtant, parfois son sérieux part bien loin, quand ressort cette part enfantine de lui. Boudeuse, capricieuse, jalouse et légèrement malsaine. Pas forcement facile à vivre et pourtant agréable.

A vous de voir.

       
     
   
Des gènes d'orque qui donnent à mon épiderme cette couleur si diaphane, tachée par endroit de noir, mais aussi qui rendent ma peau lisse et imberbe. Des gènes d'oxalis triangularis, une plante connue pour sa vivacité, elle a teinté ma langue si longue en violet, ainsi que mes pupilles de la même couleur. Cette langue allongée est surement le résultat de mes divers croisement animaux. En plus de l'orque j'ai le droit aux gènes de gazelle qui m'offre ces si jolies cornes ainsi qu'une petite queue noire plantée sur ma chute de reins. Et enfin alors qu'ils voulaient me donner l'immortalité ils ont introduis en moi des gênes de vampire. Raté je n'en obtint que les oreilles et les dents pointues. Mais au lieu de n'être acérées qu'au niveau des canines elles le sont toutes. On m'a un jour dit que cela venait  peut-être de mes gènes d'orque. Je n'en sait rien, et il y a peut-être autre chose en moi, à force je ne m'y retrouve plus.


   
RACONTE-NOUS UN PEU TA VIE !
 
   

  Mon histoire vaut-elle la peine d'être racontée ? Une enfance correcte, une adolescence navrante et un début de vie adulte compliqué. Une erreur. Une injustice. Je vais essayer de vous dire pourquoi je suis arrivé ici au moins. Dans quelles circonstances j'ai été un membre de l'Iroke hospital. Vous comprendrez ensuite que la malchance me suis partout où je vais comme une fidèle amie. C’est pourquoi je fus l'une des expériences ratées.  C'est pour ça qu'aujourd'hui je suis blasé et que je n'attend pas grand chose du futur.

Une enfance plus ou moins traditionnelle dans un quartier moyen de Warwick, un appartement. Ciruss était un enfant unique avec une seule mère, le père étant parti avant sa naissance. Cependant il n'était pas malheureux, sa mère était une sorte de superwoman, travailleuse et dotée d'une volonté de fer. Elle réussit à éduquer son enfant tout en ramenant de l'argent à la maison, travaillant nuit et jour si il le fallait. Grandissant, le petit d'homme se fit un peu turbulent mais rien de très grave, il avait du mal à se concentrer et ses notes étaient toujours moyennes. Au collège tout continue sur la même route. Avec les autres il était sympathique, un peu moqueur, toujours détendu, il faisait partit des 'mecs cool'. C'est à cette époque qu'il découvrit son attirance pour les hommes, en quatrième alors qu'au détour d'un couloir il embrassait un gars qu'il trouvait pas mal. Ce dernier avait été offusqué, mais Ciruss, lui, avait aimé. Dès lors il ne s’intéressa plus vraiment au femme, même amicalement, il développa même un petit coté macho. C'est peut-être pour ça qu'au lycée, les relations avec sa mères furent de plus en plus tendues.

Engueulades, disputes, problèmes. Appelez ça comme vous voulez mais l’ambiance à la maison n'était guère saine. Ciruss ne voulait qu'une seule chose, partir. Dégager de là vite fait. Ainsi après avoir obtenu son bac avec brio, se révélant en littérature et en histoire, il fila dans une fac, loin de tout ceci. Loin de sa mère. Loin de ses problèmes d'alcoolo quarantenaire. Loin de cette piaule miteuse. Il n'eut jamais aucun regrets, les attaches, cela n'avait jamais été son truc. Arrivé à la fac de lettres donc, une année tranquille, puis une deuxième et une troisième. Au milieu de cette dernière il rencontra un homme, de deux ans plus âgé, Nathan. Il était exubérant, un peu agaçant mais un sacré bon coup. Le problème est qu'il était fou, possessif et jaloux. Ciruss aurait du le voir, avec ces yeux dingues qu'il avait quand il approchait. Mais non, il s'était engagé là-dedans. Et au bout d'un mois il en avait marre, mais l'autre n'allait pas le laisser partir. Au cours de ses diverses tentatives, le malade avait incendié son propre appartement, feint la peur et le besoin de protection. Et Ciruss était tombé dans le panneau. Cependant il ne voulait pas rester avec lui et encore une fois le quitta. Deux jours plus tard il fut drogué dans un bar et se réveilla, enfermé dans la salle de bain du mec en question. Il fit tout pour sortir de là, il tapait, hurlait, à en devenir fou. Et Nathan venait et glissait des mots doux qui ne faisaient qu'attiser la haine de Ciruss. Une semaine passa où des vivres furent donnés au compte goutte et où la folie menaçait sérieusement l'esprit du pourtant stable jeune homme. Quand enfin il fut à point, Nathan appela l'asil. Son plan était parfait, il chuchota à Ciruss, par delà la porte 'si je ne peux pas t'avoir, personne ne le pourra' puis il l'ouvrit. Dans le salon attendaient les hommes en blanc, mais ça il ne le savait pas. Sortant de sa cage comme un fauve enragé il cria, se débattu, sauta sur Nathan et manqua de l'étrangler. Il fut retenu et emporté. Lors des test psychologiques Ciruss ne réfléchissait pas et se contentait de répéter sans cesse la même chose, Nathan ne l'avait pas enfermé pour se protéger de lui après une dispute, il l'avait tenu prisonnier et rendu fou, une semaine durant. Il vivait seul, sa mère ne prenait pas de nouvelle, la fac se fichait des absentéiste, personne n'avait donc put se mettre à sa recherche ou prouver qu'ils avaient essayer de contacter Ciruss, personne ne s'était inquiété. On le dit alors fou et on l'enferma à Iroke.

Quelques mois après son enfermement on l'utilisa comme expérience. Il devint alors une chimère. Affreux mélange d'espèces incompatibles. Cela fait maintenant trois ans qu'il est ici. Il n'est pas fou, juste fatigué et assommé par tout ce qui se passe autour de lui. La routine quoi ...

   

     

▬ Pseudo : LICORNE
▬ Age : 108ans, ou presque
▬ Fille/Garçon? : FEMELLE
▬ Où avez-vous trouvé le forum? : Hika
▬ Un dernier commentaire? : BRUHLOVE


© 2014 Iroke Hospital,
           All rights reserved

avatar
Infos

• Date d'inscription : 12/05/2014
• Messages : 11
✖ Disponibilité : actif -bien que passif. ahaha. ♥
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 23ans
⚣ / ⚤ Orientation :
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Organisme possédant des cellules d'origines génétiques différentes" Ah, ca c'est tout moi. ••• Lun 12 Mai 2014 - 23:34
JE TE VALIDE POUR LA DEUXIEME FOIS PUPPYQUINESTPLUSPUPPY /o/ rahfuck,fautquejemettelecodedevalidation....

   
Félicitation,
   
Tu es validé.
   Bienvenue CIRUSS TAN. Avant de te lancer dans les RP, il te faudra recenser ton avatar (www) et remplir les champs du profil, ainsi que la feuille de personnage intitulée « Dossier médical ».

On te souhaite un bon jeu !
   Le staff d'Iroke Hospital.

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 17/08/2010
• Messages : 1362
✖ DC / TP / ... : Yuriy Doubrovski / Toushirou Kurokawa
✖ Disponibilité : Actif
¥ Yen : 9
Dossier

Dossier médical
• Age : 21 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Hétéro
❥ Statut marital : Situation délicate
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
"Organisme possédant des cellules d'origines génétiques différentes" Ah, ca c'est tout moi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kurumi ... Une fille possédant un sceau. [Terminée]
» [Terminé]Cherche quelqu'un possédant la powersave svp :)
» RDE, asso, recherche une personne possédant un fourgon...
» En possédant plus de pouvoir que les vrais, un imposteur devient plus dangereux que ceux-ci
» Suivre ses origines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IROKE HOSPITAL  :: 
introduction
&développement
 :: Fiches de présentation :: Fiches Validées :: Chimères
-