Click pour dérouler


avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
LE TIEN ?
top site iroke hospital iroke hospital top site manga pub iroke hospital iroke hospital

les membres du mois, qui ont atteint x rp en moins de quelques semaines ! felicitation ♥

 

Partagez| .

1, 2, 3, nous irons au bois ft Yori Sato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: 1, 2, 3, nous irons au bois ft Yori Sato ••• Mar 26 Mar 2013 - 23:59

Il fait froid, vraiment froid. Je me couvre comme jamais je me suis couvert, franchement il faut être aussi fou que moi, au moins, pour sortir par ce froid. A part si on ne craint pas les températures négatives, oui, c’est vrai, dans ce cas aussi ça marche, mais bon ce n’est absolument pas mon cas et j’avoue même que je suis certain que l’escargot est rentré dans sa coquille ! Bref, toujours est i, qu’il y a un bon petit moment de ça j’avais trouvé un coin magnifique quand il faisait encore bien chaud ! C’était par pur hasard, dans la forêt ; je marchais pour trouver ce que j’allais dessiner parce que c’est joli l’orée de la forêt, mais bon ça va cinq minutes à dessiné, j’aime trouver toujours de nouvelles inspirations. Bref, j’ai trouvé un vieux sanctuaire que je trouve juste super inspirant. Du coup, je l’ai dessiné sous à peu près tous ses angles et à chaque nouvelle saison je reviens le dessiner et après je m’inspire de mes dessins pour en faire d’autres beaucoup plus imaginatifs.

Bref, j’ai décidé d’y retourné aujourd’hui malgré le froid. J’ai envie de sortir un peu, ça me fera du bien je pense, j’en ai besoin. Mais je me trouve totalement fou quand même ! Bon, heureusement, il ne neige plus et du coup, y’a même un petit soleil qui réchauffe un peu l’atmosphère. Sauf que dans la forêt, il fait toujours plus froid, quel idiot je suis ! Mes mains sont gelées sous mes gants, je suis certain que même sous la couverture que j’ai emmenée j’aurais froid, vu que mon corps est lui-même à la base gelé. Bref, bref, bref, il ne faut pas que j’y pense. Je vais donc dans la forêt et je marche un petit moment, avant de m’installer devant le sanctuaire et de m’emmitoufler dans ma couverture, je dois vraiment ressembler à un bonhomme de neige comme ça mais je m’en fiche, c’est pas comme si le coin était hyper fréquenter et puis, ça me donne des idées en plus, donc c’est très bien ainsi. Je commence donc à dessiner, très vite, j’oublie le froid et je prends énormément de plaisir, comme à chaque fois que je dessine et j’oublie aussi ce qui se passe autour, je suis presque certain qu’il pourrait faire nuit que je ne m’en apercevrais pas, en fait, à moins qu’on arrive à me sortir de mon monde, ce qui n’est pas une mince affaire, je ne m’apercevrais de rien.

C’est comme ça qu’effectivement, je continue à dessiner même quand la nuit est tombée, je n’y vois plus grand-chose mais je sais ce que je fais, je ne sais par contre, pas du tout combien d’heure ça fait que je suis là sans bouger et pour tout dire, je ne sens plus vraiment mes jambes et mes paupières commencent à avoir du mal à rester ouvertes. Je ne sais pas si c’est dangereux ici, mais l’hôpital est définitivement trop loin pour que j’y retourne, surtout que mes jambes me font maintenant atrocement souffrir. Quelle idée j’ai eu sérieusement ? Tant pis, je me les masse un peu et je range mon carnet de dessin avant de m’installer de façon plus confortable, je vais dormir ici et ainsi reprendre des forces, le plus de forces possible et demain je rentrerais et je peux jurer que je pense que je ne ressortirais pas de sitôt ! La couverture bien sur moi, mon écharpe cachant le bas de mon visage, mon bonnet à la limite de caché mes yeux tellement il est enfoncé, mon sac sous la tête, je m’endors en pensant à plein de choses imaginaires le sourire aux lèvres, je me sens vraiment bien et heureux, enfin, si j’oublie le froid et mes jambes !
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 1, 2, 3, nous irons au bois ft Yori Sato ••• Jeu 9 Mai 2013 - 17:13
4,5,6, cueillir des cerises...

Incroyable... J'ai cette comptine dans la tête depuis que je me suis levé ce matin... S'en était même angoissant car plus cette chanson pour gosse tournait et plus la forêt m'attirait. Le règlement stipule que la forêt est dangereuse et qu'il faut éviter un maximum de s'en approcher. Qu'est-ce que la forêt à pour être dangereuse pour qu'elle soit déconseillée voir l'accès interdit ?

Ayant la chance de pouvoir sortir comme je le désir, ce qui n’est pas le cas pour tout le monde, Pourquoi ne pas aller faire un tour dans les bois, histoire de voir que si le loup n’y est pas…

Ainsi, la nuit tomba vite sur l’hôpital Iroke. J’avais médité sur mon plan d’action. Comment aller dans les bois, déconseillés, surtout la nuit, sans me faire prendre ? Déjà il fallait que je sorte au crépuscule. Car c’est à ce moment là où la relève se fait, et qu’après le tour de ronde des infirmiers, pour donner les derniers médicaments, vérifier les dernières perfusions et terminer de mettre à jour les dossiers médicaux avant les transmissions du soir, les sorties n’étaient pas surveillées. Tout un cheminement pas possible pour éviter de se faire remarquer. J’ai même entendu dire que si l’équipe des surveillant de nuits ou des veilleurs de jours attrapaient un résident dans les bois, il devra passer par la case « chambre d’isolement » sans passer par la case départ, et bien entendu sans recevoir les 20 000francs.

Bref, mon plan fonctionna à merveille. Personne ne m’avait vu, j’ai pu être discret. Avec moi j’avais pris un petit sandwich fait avec ce qu’il traînait dans la cuisine. Non, je ne fouille pas partout… Je prends juste ce que j’ai besoin. Et puis c’était ça ou ma tranche de salami et mon morceau de beurre auraient fini à la poubelle… Donc voilà mon sandwich et moi se traîna dans les bois. Nous étions entre chien et loup. Moment de la nuit où il fait suffisamment clair pour que la lumière n’éclaire pas mais suffisamment nuit pour ne pas voir au-delà d’un bon mètre.
J’avançai donc tranquillement. Les bruits des chouettes ou d’autres animaux nocturnes me parvint à mes oreilles et m’inspira pour ma prochaine compo. Quelque chose d’à priori, sombre mais rassurant. Quoiqu’il en soit, je errais telle une ombre dans la nuit, sans trop savoir où j’allais. La noirceur de la nuit était épaisse, un brouillard sembla naître. Mais mes yeux s’étaient habitués à cette noirceur inquiétante. J’avançai tranquillement jusqu’à trébucher quelque chose. Je me baissai pour essayer de mieux voir, et je vis quelqu’un endormi ? Ou plutôt mort ? Je le secoua un peu.
« hey oh ? »
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
1, 2, 3, nous irons au bois ft Yori Sato
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un, deux, trois, nous irons au bois... [version #1]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IROKE HOSPITAL  :: 
hors-jeu
&pub
 :: Les Archives
-