Click pour dérouler


avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
LE TIEN ?
top site iroke hospital iroke hospital top site manga pub iroke hospital iroke hospital

les membres du mois, qui ont atteint x rp en moins de quelques semaines ! felicitation ♥

 

Partagez| .

Parce que je suis perdu [PV Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Parce que je suis perdu [PV Andrew] ••• Lun 27 Aoû 2012 - 0:04
Honnêtement, c'était la mort. Quelle ironie pour un vampire. Et plus sérieusement, quand Kino était désorienté, il disait vraiment n'importe quoi. Plus que d'habitude. Encore qu'en temps normal, il sortait tout ce qu'il lui passait par la tête et agissait sans trop réfléchir. Mais à l'heure qu'il est... Tiens, il était quelle heure, d'ailleurs ? Il n'avait pas vu le temps passer, perdu dans... perdu ici. Bon sang, mais où il était allé se fourrer ? Et bien sûr, avec son sens de l'orientation qui allait et venait au gré de son humeur, c'était tout simplement génial. En plus, il avait mal au bras. Il poussa un cri de douleur et de frustration. Quel crétin aussi. C'était bien son genre d'aller se perdre gaiement. Après tout, la vie est belle, pourquoi ne pas se faufiler comme un idiot dans des endroits inconnus et se faire très mal, sans arriver à se souvenir de comment on a fait ? Ce serait tout bonnement incroyable (notez l'ironie totale).

Et plus sérieusement, comment Kino avait fait pour se se retrouver dans un on-ne-sait-où avec un bras douloureux ? Ce matin (pour lui, c'était à la tombée du soleil, lors du crépuscule) il s'était réveillé comme n'importe quel vampire doucereux, avait salué son colocataire, avant d'aller prendre son petit-déjeuner. Qui était accessoirement le dîner pour les autres. Il se souvenait avoir longuement hésité entre des céréales au sang A positif, de la viande saignante à point, un grand verre de sang et un humain. Il avait pris la viande avec des céréales qui ne finirent pas dans son ventre et s'était fait la mal. Après ça, il se rappelait avoir traîné et s'être pris pas mal de murs, portes et poteaux. Ce qui pouvait expliquer le fait qu'il ait actuellement mal au bras. Mais il ne comprenait pas pourquoi il s'était retrouvé dans un piètre état pour se cogner à plusieurs reprises. Sans doute la qualité du sang et la quantité... Ça ne pouvait qu'être ça. Purée, mais quel imbécile. La prochaine fois, il irait réfléchir à deux fois avant de boire en quantité du sang. Pour lui, le B négatif était le top du top dans sa pyramide et suivait le groupe A positif. Délicieux. Y penser seulement lui donnait encore plus soif. Il commençait à avoir faim.

Après son petit-déjeuner, qu'est-ce qu'il avait bien pu faire ? Les portes et tout ça, puis... il ferma et fronça les sourcils pour mieux se souvenir. Ah oui, c'est sûr qu'il risquait de se souvenir en adoptant une attitude aussi ridicule. Pourquoi les gens faisaient toujours ainsi pour réfléchir ? Soyons honnêtes, ça ne servait strictement à rien de se mettre ainsi. Comme si d'un seul coup, les souvenirs allaient revenir dans le genre « Bonjour très cher hôte, étant donné ta position, nous, les souvenirs, avons décidé de manifester notre présence. ». Ou un truc dans le genre. Bref, l'idée était là quoi. Et malgré sa position, les souvenirs décidèrent qu'il pouvait aller se faire mettre, ils ne comptaient pas revenir. Il finit par se laisser tomber mollement contre le mur. Il ne savait même pas qu'il y en avait un. Il haussa les épaules, déboussolé par le fait d'avoir un sacré trou de mémoire.

Il finit cependant par se lever, pour aller se dégourdir les jambes. Il avança sans réellement savoir où il allait. Et ce n'était pas plus mal, puisqu'il aimait découvrir des choses. C'était la première fois qu'il pénétrait en ces lieux depuis qu'il se trouvait sur l'île. En même temps, il ne passait pas son temps à fouiller partout en quête de réponse ou autre. Toutefois, au bout de quelque pas, il se rendit compte que son bras était quelque peu douloureux. C'était parfait. Vraiment. C'est alors qu'il entendit un bruit fort suspect. Tellement suspect qu'on est obligés de le redire : il entendit un bruit suspect. Il se mit en position de défense, prêt à attaquer quiconque. Il était tellement perdu dans ses pensées, qu'il n'avait pas senti ou remarqué la présence plus tôt. Il fronça davantage les sourcils.


- Cet endroit est réservé aux V.I.P, alors décline ton identité.

Et lui, il disait n'importe quoi. Vraiment génial.
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que je suis perdu [PV Andrew] ••• Dim 4 Nov 2012 - 18:48
La journée avait été longue. Très longue. Bien qu'il avait quelques passages à vide sur ce qui s'était passé ce jour, il ne se rappelait pas avoir dormi. Il se rappelait de l'image du plafond. Il s'en rappelait même très bien. Il avait passé son temps à le fixer, attendant de trouver le sommeil, mais sans grand succès. Il avait donc fini par en apprendre tous les détails, dans les moindres fissures, les moindres trous, les moindres nuances de couleur sous le peu de sombre qu'apportaient les planches du mur, que pénétrait la lumière par ces mêmes trous qu'il avait observés. Non, vraiment, la nuit, ce qui était la journée pour tous les autres, n'avait pas été des plus reposantes, et c'est sans doute pourquoi, à maintes reprises, il avait failli se lever, aussi discret que sa condition animale le lui permettait, ce qui signifiait sans aucun bruit du fait qu'il soit un chat, pour partir en chasse. Il avait faim, il s'ennuyait, et plus que tout autre chose, il se sentait seul. Foutrement seul. Il était entouré de nombre de chimères, toutes plus inutiles et insignifiantes à ses yeux, il n'en connaissait aucune, et il n'en avait pas l'envie. Toutes les chimères de l'établissement n'étaient bien évidemment pas regroupées ce soir-là, et Andrew voyait difficilement comment faire rentrer toutes ces créatures dans un si petit hangar, tout aussi inconfortable que froid et inhospitalier. Toujours était-il que toutes celles présentes ce jour-là ne lui inspiraient aucune sympathie, aucune envie, aucune tentation. C'était pour cette raison que l'envie avait été contrôlable. Il n'aurait sans doute pas été capable de réfréner ses pulsions s'il y avait eu la moindre chimère un tant soit peu attirante à ses yeux, bien que le sommeil, ou plutôt le manque de sommeil, joua aussi un rôle dans cette affaire. Il avait donc attendu, et finalement, la nuit était venue, soulageant ses pauvres pupilles, depuis le matin agressées par la lumière trop forte à son goût. La venue de la nuit avait également marqué le départ de la plupart des chimères, chose qu'il appréciait particulièrement. Enfin un peu plus de tranquillité. Il resta encore une heure ou deux dans le hangar, ne sachant pas trop, sa perception du temps s'étant émoussée depuis qu'il était arrivé dans ce lieu. Il faut dire que les chimères y étaient tellement bien traitées…
Il avait fini par se lever, lassé d'attendre, et affamé. C'est donc avec agilité qu'il passa au-dessus des corps encore affalés ici, pour la plupart de nouveaux arrivants qui dormaient la nuit, et qu'il sortit sans aucun bruit par une fenêtre ouverte, si l'on peut considérer le fait qu'il n'y ait ni carreaux ni battants pour la fermer comme la rendant ouverte. Il soupira d'aise en sentant l'herbe fraîche et humide sous ses mains, trouvant cela agréable bien qu'il avait froid. Deux bonds et trois coups de griffes dans le tronc plus tard, il se retrouva assis sur une branche, plus ou moins cachées par le restant de feuilles de l'arbre, sa queue de félin se balançant de gauche à droite dans le vide. C'était l'heure de sa toilette, tâche rapidement accomplie du fait de l'habitude. Aussitôt fini, il se pencha vers le bas, scrutant le sol à l'affût de la moindre proie pour soulager son estomac qui criait famine. La moindre souris lui aurait convenu. Déjà lorsqu'il était pleinement humain il n'était pas difficile niveau nourriture, mais depuis qu'il était arrivé ici, logés à la même enseigne que les chimères, c'est-à-dire délaissé en dehors des soins médicaux, il avait totalement abandonné la notion de gastronomie, et le moindre animal qui passait par là pouvait lui servir de repas. Sans doute la faute des gênes félines. C'est alors qu'il la repéra. Sa proie. Son repas. Un renard, plus petit que ceux qu'il croisait généralement, mais cela lui convenait. Il n'aurait qu'à retourner chasser une fois qu'il l'aurait dégusté. Il resta parfaitement immobile, seul sa queue se balançait lentement dans le vide, symbole de sa concentration, soucieux de ne pas se faire repérer, ayant ainsi toutes ses chances de savourer le sang chaud de cette bestiole. Il aurait pu choisir n'importe quelle chimère, n'importe quel humain, n'importe quel hybride, cela n'aurait fait qu'ajouter une victime de plus à son compteur, mais l'envie qui commençait à lui tordre les entrailles il y a quelques heures était partie, et il ne se sentait pas d'humeur à se battre contre une proie qui aurait pu avoir une force équivalente à la sienne. Il avait suivi le renard de haut, passant de branche en branche, aussi souple que s'il avait été un chat à part entière, et avait fini par être bloqué au niveau de l'entrée de l'hôpital : il n'y avait plus aucun arbre pour continuer à pister le renard ainsi. De plus, fronçant les sourcils, il s'aperçut que celui-ci était rentré par une petit trou dans le sous-sol de l'hôpital, bien trop petit pour qu'Andrew puisse passer.
Il sauta donc de la branche de l'arbre, se réceptionnant sans problème sur ses quatre membres, rentrant en courant de l'hôpital, se souciant peu des regards des gens autour de lui, et se précipita sur la porte de l'entrée des sous-sols. Il s'arrêta aux bout de quelques mètres à peine dans les sous-sols, juste après avoir entendu la porte claquer derrière lui, lui rappelant qu'il ne servait à rien de se précipiter, mais qu'il devait réfléchir. Passant à quatre pattes, position qu'il avait tendance à adopter de plus en plus souvent ces derniers temps, signe que les gênes de félins qui étaient en lui commençaient à prendre le dessus plus fortement sur les gênes humaines, et ce sans qu'il ne puisse rien y faire, s'y sentant plus à l'aise que sur ses deux jambes, il se mit à renifler l'air autour de lui à ce la recherche de l'odeur du renard qu'il chassait. Il finit par la repérer, mais ce ne fut pas cela qui le choqua le plus. Il y avait une autre odeur. Pas une odeur animale. Une odeur humaine, ou tout du moins une odeur de quelque chose qui ressemblait à un humain. Et c'était près. Très près. Trop près, tandis que l'odeur du renard s'éloignait de plus en plus, devenant difficile à sentir. Sans doute renard avait-il dû sentir l'autre odeur, celle que lui aussi percevait, et qu'il avait dû fuir. Du bruit s'additionna à cette odeur, le forçant à prendre une décision rapide. Rapide, mais prenant son ventre en considération. C'est ainsi que, d'un bon, il se retrouva au sommet d'une étagère qui se trouvait à quelques mètres de lui, qui avait sans doute dû servir, dans ses jours plus glorieux, à poser certain trophées, médailles, ou il ne savait quoi encore que des pensionnaires ou des médecins de cet hôpital avaient pu gagner dans un quelconque domaine. Sa bonne vue dans la pénombre des lieux lui permit de voir l'individu approcher, sans que lui semble le voir, lui permettant ainsi de le dévisager en toute liberté, semblant juger de s'il devait s'en soucier ou s'il devait simplement le laisser passer sans se faire remarquer. Néanmoins, la seconde option lui paru compromise, si ce n'est impossible, quand l'autre lui demanda qui était là. Il resta perché sur l'étagère, sa queue aux poils hérissés remuant dans le vide, pas le moins du monde impressionné par sa remarque, juste... Dépité. Il soupira, se laissant rouler sur le haut de l'étagère pour tomber dans le vide, se réceptionnant à nouveau sur ses quatre pattes, sa queue remuant toujours.

"Tu m'expliqueras donc ce que tu fais ici, s'il est réservé aux VIP. Et par simple mesure de politesse, tu me donneras ton identité avant de réclamer la mienne."

Il venait sans doute de faire la phrase la plus longue qu'il ait prononcé entre les murs de l'établissement.


(Ce fut long à venir, tu m'en excusera)

avatar
Infos

• Date d'inscription : 15/04/2012
• Messages : 7
✖ DC / TP / ... : Nothing / Miyavi
✖ Disponibilité : Ma bite
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 24 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Dominant
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
Parce que je suis perdu [PV Andrew]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» “ Pourquoi Hunter ? - Parce que je suis un monstre. ” Sil / Hunter
» Baroud d'honneur (corrigé par Dodo, parce que je suis LE GENERAL)
» Perdue en pleine campagne [Kyle Kain] TERMINE
» Ce n'est pas parce que je suis ce que tu étais que je devrais t’apprécier...
» Bref, je suis perdu. [Camus puis Aaron]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IROKE HOSPITAL  :: 
hors-jeu
&pub
 :: Les Archives
-