Click pour dérouler


avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
avec PRENOM ◊ NOM
LE TIEN ?
top site iroke hospital iroke hospital top site manga pub iroke hospital iroke hospital

les membres du mois, qui ont atteint x rp en moins de quelques semaines ! felicitation ♥

 

Partagez| .

[terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Dim 16 Jan 2011 - 18:15
Le réveil sonne. Les oiseaux chantent. J'entend les enfants se presser dans les rues du village pour se rendre à l'école, Toute les maisons s’éveillent. La mienne est silencieuse, vide... Les couloirs sont sombre, les pièces sentent le renfermé. Aucun d'entre eux n'est là pour ma première rentrée. Pour la première fois de ma vie, j'allais entrer dans une école. un "Lycée" pour être précis.

Il est 6 heure du Matin. Je me décide enfin à me lever. me traînant jusqu'à la salle de bain, je prend une légère douche glaciale. Je m'habille d'une chemise blanche, un pantalon noir, une cravate violette et des chaussure noire et brillante. Pas le temps de me coiffer, il est déjà 7 heures. Prenant un petit sac de cuir, je me précipite vers l’extérieur, ma ponctualité guidant mes pas. Fermant le large portail de la demeure Miseki dernière moi, j'entame ma marche à travers les rues.

Les passant changent de trottoir. Tous me jettent des regard assassin. Certains crachent à terre, d'autre murmurent.  "Vas au diable !" "Laisse notre village en paix !". Tous continuent à croire que je ne les entend pas. Tous croient que la Famille Miseki, autrefois tant apprécié, est aujourd'hui maudite. Ils nous craignent et espèrent tous en secret que nous quitterons le village, et cela depuis mon enfance.

Enfin sortis du village, je me dirige vers la ville en passant par la foret. Il est maintenant 7h30. Je suis légèrement en retard. Arrivé à la ville, les oreilles enfin en paix, Je pris mon bus in-extremis. Il était vide. Cela devait être son premier arrêt, et j'étais le seul passager.

Je m'assis alors à l’arrière, près de la fenêtre, contemplant l’extérieur, tendis que le bus se remis en marche.

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 23/07/2010
• Messages : 599
✖ DC / TP / ... : Dahun Jung
✖ Disponibilité : Assez absent .__. ...
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 20 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Dominant
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Dim 16 Jan 2011 - 23:41
    En ouvrant les yeux je n'apercevais rien. Rien d'autre qu'une chambre simple. Impersonnelle. Ma chambre ne laissait paraître pas grand chose. Seuls quelques meubles avait été installé. Des meubles sans âme. Dénué d'une quelconque personnalité. Qui aurait été chéri par une personne particulière. Rien. Les murs de ma chambre étaient vide. Comme l'enveloppe corporelle dont j'avais hérité. Je ne voulais pas bouger de mon lit. Les draps portent mon odeur. Une odeur neutre, que personne n'arrive jamais à se souvenir. Après tout, je ne suis qu'un enfant banal. Jamais personne ne se souviendrait de moi. Je suis tel de l'encre qui serait purifié par quelques goûtes d'eau. Je suis remplaçable. Comme beaucoup de choses dans cet endroit. Je venais à peine de me réveiller et l'ennui me rendait déjà morose. Rien de bien différent des autres jours vous allez me dire. En tirant la couverture jusqu'à mon nez je fît tombé mon téléphone portable au sol. Rien de bien performant, un banal téléphone. Un téléphone qui ne sonnerait jamais pour la simple raison que personne ne connaissait Lewis. Cela faisait désormais plusieurs années qu'il vivait là. Et pourtant. Il errait. Un fantôme revivant chaque jour la même chose. Voilà ce qu'il était. Rien. Sa mère vint alors toquer à la porte. Rien, Lewis ne voulait pas répondre. Elle tourna la poignée de la porte et regarda son fils, du seuil de la porte.

    Lewis, tu vas manquer le bus. me dis-elle d'une voix douce et posée. Certes, elle restait ferme.

    Ma mère était seule avec moi. Depuis cet accident. Je cligna alors des yeux et m'assit sur mon lit, lui faisant comprendre que j'allait y aller. Elle referma la porte. Me laissant seul dans cette chambre beaucoup trop grande. Mes draps étaient chaud, j'avait de la peine en les quittant. Mon corps avait mis tant de temps à les réchauffer. Je me dirigea vers la salle de bain, prenant rapidement une douche et enfila une chemise blanche. Je contempla mon reflet dans le miroir pendant cinq minutes. J'avais des cernes sous les yeux. Chose courante pour quelqu'un passant ses nuits sur internet. Je pris la direction du placard de ma chambre et y sortit un pantalon noir ainsi que des chaussettes et une cravate tentée d'un léger violet. J'enfila le tout, laissant ma cravate ouverte, prenant appui dans ma nuque, coincé sous le col. Après avoir fait ça je pris la direction de la cuisine. Là où ma mère était occupé de prendre un petit déjeuner. Avant même qu'elle me pose la question je fît "non" de la tête. Un stylo et un carnet. C'est tout ce que j'emporta avec moi. A l'entrée j'enfila des mocassins noirs et me rendis à l'arrêt de bus. Je le voyais déjà arrivé de loin. Cet engin destiné à débuté ma journée. Une journée qui finirait comme toutes les autres. Un jeune garçon aux cheveux noirs se tenait déjà dans le bus. Quel désespoir. Il devait attendre seul. Ses amis devraient pas tarder. Vue le physique qu'il avait, il devait avoir la cote. Je m'installa à quelques rangées du conducteur en feintant la joie. La bonne humeur. Rien que le fait de regarder par la vitre me rappela à quel point j'était ennuyé de cette journée qui semblait si monotone.


Dernière édition par Lewis Sigfried le Mer 19 Jan 2011 - 20:02, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Lun 17 Jan 2011 - 20:35
(Pavé \o/ pardon T^T)

Voilà 10 bonnes minutes que j'étais réveillé et il faisait encore sombre, peut être car les volets sont toujours fermés lorsque je dois dormir. Comme tout le monde en fait...
Je fini par m'assoir, écoutant les tic tac incessants de mon réveil en argent. C'était un cadeau que mon père m'avait offert, il adorait les objets de collections aux sommes colossales, c'était un vieux réveil en argent dégotté dans une vente aux enchères, plutôt banal à mon goût et les antiquités ne m’intéressaient pas. Cependant, je le respectais beaucoup trop et on ne refuse pas les cadeaux.

Je m'étirai longuement les bras, craquant ma nuque en même temps, restant tout de même sous la couette. Il n'était que six heures du matin et le bus scolaire ne passe que dans plus d'une heure, j'avais largement le temps de me préparer, de plus, j'avais ranger mon cartable la veille et je n'aimais pas me presser.
C'est seulement après avoir mit les pieds en dehors du lit que je remarquai l'écran de mon portable s'allumer, non pas à cause du réveil mais d'une dizaine de messages dont la majorité furent des insultes vis à vis de mon comportement avec une fille.
J'avoue que dire à sa petite amie qu'elle n'est pas aussi importante que votre avenir dans les études n'était pas très intelligent mais je suis du genre à être franc, le mensonge ne mène à rien. Enfin, tout ceux qui me connaissent savent que je ne suis qu'un sale gamin gâté et studieux, l'amour m'importe peu, même si ça désole ma mère de me voir aussi solitaire.
Et en toute sincérité, une petite idiote qui vient vous insultez pour chaque petite « erreur » et qui ne fait que pleurnicher parce que vous ne la dorlotez pas assez, ça ne m’intéressait guère.
Elle ne m’intéressait pas du tout finalement, je ne sais même pas pourquoi j'ai accepté sa demande, vu que je refusais presque tout ses rendez-vous.

Je répondis un simple « bonjour, ma douce dulcinée » à ses messages et sortis de mon lit, frissonnant en allant ouvrir la fenêtre. Je ne dormais qu'avec un boxer que je virais la plupart du temps lors des nuits d'été et même en hiver, je ne rajoutai qu'une longue chemise à mon « pyjama », même si le matin mes cuisses et mes jambes gelaient en retirant les couvertures.
Je n'étais pas du tout étonné en voyant la vitesse à laquelle je reçu sa réponse et encore moins en voyant les insultes qui fusaient.

Reposant le téléphone sur la commode près de la fenêtre, je contemplai tranquillement le jardin, entretenu bien évidemment de plusieurs jardiniers. Je n'avais jamais compris pourquoi mes parents avaient fait construire cette grande demeure sur un terrain si vaste, vu que nous étions trois. Mais ça ne me dérangeait pas, vivre dans un coin isolé est reposant et j'aimais le calme et c'est peut être un caprice venant de toutes les familles nobles.
Je paraissais durant de longues minutes à la fenêtre avant d'aller prendre une rapide douche, enroulant une serviette sur ma tête et m'habiller pour descendre jusque la salle à manger et déjeuner sur une immense table avec juste deux personnes, mon père passant la plupart du temps au travail.

J'observai alors ma mère après l'avoir salué et m'être assit, elle avait un visage et des traits relativement fins, un teint de porcelaine, des lèvres et des joues toujours un peu rose, ce qui fait qu'elle n'avait pas vraiment besoin de se maquiller. Mais d'après elle, les femmes se sentent mieux en se pomponnant et peut être que son statut lui forçait à être toujours présentable. Ses longs cheveux roux retombaient en masse sur son dos, elle était du genre à les attacher en été plutôt que de les couper. J'admirai la beauté et la classe de cette femme qui m'avait mit au monde et je remerciai les dieux d'avoir hérité sa beauté plutôt que le visage carré et la mâchoire marquée de mon père. Je m'étais toujours demandé ce que lui trouvait ma mère, ses traits à lui étaient durs, impassible, il était silencieux et sérieux... Un peu comme moi finalement. Je devrais penser à sourire plus souvent, je commençais à me rendre compte que plus je grandissais, plus je me comportais comme lui.

- « Il serait temps que tu ailles sécher tes cheveux, tomber malade le premier jour ne serait pas très malin » finit-elle par murmurer en pointant du doigt la serviette enroulée maladroitement sur mon crâne.
- « Oui, mère. Vous av-»

Elle sourit et coupa ma phrase sans même une once d'hésitation.

- « Inutile de me vouvoyez, ton père n'est pas là. Combien de fois devrais-je te le dire? »
- « D-désolé... j'y vais, alors. »

J'avoue que pour beaucoup de personne, vouvoyer ses parents était étrange. Mais mon éducation fut stricte, mon père voulait que je sois poli, respectueux et tout un tas d'autres qualités qu'il jugeait utile. Ma mère, elle, se fichait pas mal que je les vouvoie, elle disait souvent que je pouvais être poli et respectueux sans pour autant vouvoyez tout le monde mais c'était une femme, elles n'ont rien à dire. Mon éducation fut tellement bien dictée que je ne me disputais jamais avec eux, sauf il y a quelques années, lors d'une rébellion d'adolescent tout à fait barbare et inutile. Mais malgré tout, j'étais fière d'avoir grandit avec eux dans cette maison gigantesque entouré de plusieurs domestiques...

Voyant l'heure sur une horrible horloge comtoise, je me relevai de ma chaise avant de courir sur les escaliers pour atteindre la salle de bain, essuyant mes cheveux à la va vite avec la serviette et les coiffant tout en allumant le sèche cheveux.
J'étais tellement occupé à penser, que je n'avais pas vu l'heure passé! Dire que je m'étais levé presque deux heures à l'avance...
Une fois mes cheveux presque secs, je retournai dans ma chambre prendre mes affaires et redescendre, faisant la bise ma mère qui venait de m'appeler près de cinq fois pour me dire que j'allais être en retard. Merci maman de me le rappeler, avais-je envie d'hurler dans les escaliers.

Je courrai jusque l’arrêt de bus, les cheveux légèrement en pétard et une fois arrivé, à bout de souffle, je m’asseyais sur le banc et attendis tout en me recoiffant, ayant la chance d'avoir les cheveux qui se remettaient facilement en place. Encore quelque chose hérité de ma mère... J'aurai du naitre femme tient, nous serions jumelles!

J'avais a peine récupérer mon souffle, que le bus se trouvait devant moi... Bon, au moins, je pourrais me reposer sur mon siège.
Je saluai le chauffeur, qui au passage était mal éduqué de me regarder avec cet air de dégout. Mais j'avais l'habitude d'être regardé comme ça, avec tant d'envie. J'avais bien envie de lui faire une remarque mais mon portable se mit a vibrer dans ma poche.
Tandis que je le sorti pour répondre, je me senti légèrement bouger avant de m'étaler lamentablement sur un des sièges -ou plutôt sur un lycéen- et me redressai vivement en m'excusant, me tenant au barre pour aller m'assoir sur le siège devant lui.
Bon dieu, mais quel salopard de chauffeur! Ca a du l'amuser de me voir tomber... Heureusement que ma chute a été amortie par ce gars... Mmmh, maintenant que j'y pensai, il n'avait pas l'air commode.. et vu comment ses cuisses étaient musclées en m'étant soutenu dessus pour ne pas me casser la mâchoire, j'en déduisais que sa force devait dépassé la mienne. Je n'avais pas très envie de me battre pour le premier jour d'école... en fait je ne savais pas du tout me battre, j'évitais les ennuis d'habitude et son air cruel me donnait froid dans le dos, il était presque arrogant...
Je fouillai mes poches pour prendre mon portable, paniquant de plus en plus et lançai un coup d’œil près de mon siège, espérant qu'il ne soit pas près de son siège à lui. Je me redressai en laissant tomber, remarquant un autre lycéen, il avait l'air beaucoup plus serein que celui que j'avais écrasé... Pourquoi je suis pas tombé sur lui? Cette journée avait mal commencé...

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 17/08/2010
• Messages : 1362
✖ DC / TP / ... : Yuriy Doubrovski / Toushirou Kurokawa
✖ Disponibilité : Actif
¥ Yen : 9
Dossier

Dossier médical
• Age : 21 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Hétéro
❥ Statut marital : Situation délicate
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Lun 17 Jan 2011 - 21:29
Alors que j’étais « occupé » à « contempler » L’ennuyeuse vue de bus, je sentis quelque chose s’écrouler sur moi et se rattraper à mes cuisses. Sursautant, je baissais les yeux et vis un jeune garçon affalé sur mes jambes. Le temps que je réagisse, il s’était déjà levé, s’excusant vivement et se rassis juste devant moi. A sa voix et à son visage, je devinais qu’il n’était pas rassuré d’être ici… Ou alors étais-ce moi qui l’intimidais ? …M’avait-il reconnus ? non… Impossible ! Personne en dehors de notre village ne connait les recoins sombre de l’histoire de ma famille, et tous ont juré de garder le secret pour ne pas s’attirer nos foudres.

Je vis alors le jeune garçon à la chevelure rouge flamboyant chercher activement quelque chose dans ses poches. Je ne compris que bien plus tard de quoi il s’agissait lorsque je sentis une chose suspecte vibrer contre mon entrejambe. Je récupérais le petit téléphone. Son model était presque identique au mien, une marque chère et de bonne qualité… Mais son téléphone était « pourris ». Souillé de dizaines de messages insultant. Je devinais à ce message « accidentellement » lu par ma personne que l’auteur de pareils mots ne pouvait être que la compagne de ce jeune homme. Intrigué, je ne me refusais pas à lire leur deux numéro, Ma mémoire visuelle épatante les enregistrant en quelques secondes.

L’air de rien, je refermais son portable et approchais mon visage du petit espace entre les deux sièges qui se trouvaient devant moi.

- Hum hum. Fis-je, pour attirer son attention.

Je le vis sursauter, mais il ne se retourna pas. Je recommençais, sans succès. Je soupirais alors, prêt à baisser les bras. C’est alors que je vis le jeune garçon réagir à l’air que je venais de lui souffler sur la nuque. Il baissa légèrement la tête et paressait frissonner. Oh ? avais-je toucher un de ses point érogène ? Je me mis à ricaner lugubrement.

Alors que je ricanais toujours, je le vis se retourner légèrement vers moi, tête basse, fixant le siège.

- Oui ? dit-il, timidement.

Oho, pauvre petit lapin apeuré. En voyant sa mine de peureux légèrement rougie, j’eu du mal à le reconnaître à travers les descriptions des message qu’il avait reçut. Continuant de ricaner, mais me calmant légèrement, je décidais de me lever, m’appuyant sur le siège à coté du sien, ignorant toutes règles de prudences routière. De mon air dur et froid habituel, éclairé d’un sourire malsain et quelque peu irrité, je lui tendis son téléphone.

- Laisser ses affaires traîner sur le sièges d’autrui n’est pas une si bonne idée, dis-je en ricanant tendis qu’il récupérais son portable remplis d’immondes messages.

Le bus freina alors. D’un coup Sec, et je me sentis partir en avant. Aaaah, j’avais le chic pour me fourrer dans les pires situations ! Basculant dans la tranchée qui séparait les couples de sièges droite et gauche, je sus me rattraper in extremis à la barre située au dessus des sièges, lâchant un petit grognement, et soulevais mon poids de ce bras pour me redresser.

Toujours accrocher, ma main légèrement tremblante, je lâchais un « Tss » énervé, hors de moi. Je fini par lâcher ma prise et restais en un équilibre parfait dans la tranchée, sans me retenir à quoi que se soit, tendis que le bus roulait toujours à sa manière brusque. Me remettant peu à peu de mes émotions, je me retournais, souriant toujours vers le jeune homme. Ce dernier avait les yeux rond et paressait ébahis, mais je n’en fit guère allusion.

- Mmhh... Hikaru... dis-je, d'un ton interrogé, la voix très basse, presque inaudible, lâchant un petit ricanement.

Et tout sourire, sans ajouter un mot de plus histoire de faire régner en lui doute et mystère, je me rassis sur mon siège, me demandant si j’aurais l’occasion de le croiser dans cette nouvelle aventure que j’allais vivre, une aventure appelée « Lycée. »

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 23/07/2010
• Messages : 599
✖ DC / TP / ... : Dahun Jung
✖ Disponibilité : Assez absent .__. ...
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 20 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Dominant
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Lun 17 Jan 2011 - 21:56
contraire de pavé
J’entends quelqu’un qui parle mhmm, j’ai beau me tourner dans tous les sens, j’entends encore du bruit plus fort cette fois, je comprends un Mizuiro aussi un si tu te bouge pas tu te prends un balais dans cul. Arff j’ouvre doucement les yeux le matin n’est pas fais pour moi. Je me lève et me traine jusqu'à la cuisine, j’attrape la première chaise que je vois, Kin.iro et déjà partis avec papa au marché j’aurais voulu leur dire au revoir. Maman me couve des yeux je serai toujours son petit bébé, c’est tellement rassurant et si énervant en même temps.
« - mon mizu tu es grand maintenant tu as intérêt à être sage, nous ne pourrons pas t’aider là bas
-je sais maman t’inquiète
- dépêche-toi de te préparer
-vi ‘man «
Je me prends une tartine de nutella et fonce à la douche. Je suis pressé d’aller au lycée, il a l’air vraiment bien puis … j’en sais rien je suis heureux d’y aller.gahh il faut que je m’habile, j’enfile vite fait une chemise et un pantalon noire et je nœud vite ma cravate. Une fois prêt j’embrasse ma mère et me dirige vers l’arrêt de bus je suis un peu en avance on dirait. Ahh il arrive, je ne suis vraiment pas patient –___–‘’’.je monte salut le chauffeur je remarque que d’autre personne sont déjà arrivé ils ont l’air tous assez occupé. Je m’assois à la première place, j’espère me faire vite des amis sinon cette année va être longue très longue…

Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mar 18 Jan 2011 - 17:12
    Le siège sur lequel j'avais pris place n'était pas confortable. Ça ne m'étonnais pas. De temps à autre l'autobus fît monter d'autres élèves. Visiblement ils étaient tous du même lycée que moi. Les trois élèves déjà présent étaient tout les trois beaux. Chacun à sa façon. L'élève qui était déjà dans le bus lorsque j'y suis monté possédait des cheveux d'un noir de jais. Je ne pouvais définir la couleur de cheveux du deuxième. Des cheveux d'une couleur rougeâtre. C'était plutôt beau, il possédait des traits de femmes. Le troisième élève vint s'asseoir tout à l'avant. Je pouvais donc le regarder sans prêter attention au fait qu'il le remarque ou non. Des cheveux blonds très clairs. De dos, on pourrait dire un ange. Je pris appui sur le rebord de la fenêtre. C'était frais. Voir même froid. J'aimais le froid, la fraîcheur de la brume dans le jardin de très bonne heure. J'aurais voulu naître d'une maladie me rendant aussi froid que du marbre. Mais j'était en pleine santé. Un peu trop même. Tout le contraire de ma mère. Ma mère était de faible constitution. Elle avait failli périr en me mettant au monde. Mon père était parti à l'armée car il avait peur de faire face à la triste vérité. La vie de famille ne lui plaisait guère. Il me laissa ainsi seul avec ma pauvre mère. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai vu mon père qu'en photo. Lorsque mon père écrit à ma mère il ne lui parle même pas de ma personne. Des fois, j'aperçoit juste un "P.S. Il ne te cause pas trop de problèmes ?". Mon père ne doit pas m'aimer. C'est ce que je me suis toujours obstiné à croire. En regardant par dessus mon épaule, je remarqua que le jeune homme aux cheveux noirs discutait avec l'autre. Celui avec la crinière rougeâtre. J'haussa les épaules en me retournant. Je pris mon portable de ma poche et me mis à écrire. Chose peu commune, mon téléphone me servait surtout de journal. J'y notais tout ce qui me passait par la tête. Tout ce qui m'arrivait. Je pense que sans ce stupide téléphone, je serait totalement déstabilisé. Mais qu'importe. Il n'y a vraiment pas grand chose auquel je tien personnellement. Je continue de vivre parce qu'il en est ainsi. Ce n'est pas que je décide ou non. Je suit ce qui est déjà tracé. Une vie banale. Monotone. Je m'y suis finalement habitué. Je suis Lewis Sigfried. Bon a rien, un gamin tout à fait ordinaire. Ce genre de vie pour quelqu'un de mon niveau social est déjà rêvée. Aller dans un lycée reconnu. Etudiant parmi les meilleurs. On dirait une vie à l'eau de rose. Morose. Suis-je le seul à rêver devenir quelqu'un d'autre ? Suis-je le seul dans mon cas ? Rien n'était vraiment sûr. Pourtant, tout les habitants de cet endroit semblaient heureux de vivre comme ils vivaient. Finalement je pense devoir me soumettre a la majorité. Continuer à vivre comme j'ai toujours vécu. Je ne suis qu'un gamin ordinaire.
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mar 18 Jan 2011 - 17:39
Je continuais de fixer l'autre lycéen avant de détourner le regard et de regarder devant moi, levant les yeux vers le miroir accroché près du chauffeur.
Je commençai finalement à me calmer quand je l'entendis toussoter, cherchant à attirer mon attention. Je sursautai mais ne bougeai pas d'un pouce, ayant peur de ce qu'il allait me dire. Il recommença mais je fis semblant de ne pas l'entendre avant de sentir son souffle bouillant contre ma nuque.
Je me mis à rougir et a frissonner de partout, me forçant à me calmer pour me tourner doucement vers lui, tête baissée.

- « Oui? » soufflais-je dans un murmure presque inaudible, espérant que ma voix ne sonne pas trop bizarre en essayant d'être aimable.


Il ricanait toujours, tandis que je me remettais à peine de mon trouble subit à cause sa respiration contre ma peau. J'avoue que le fait de l'entendre se marrer m’inquiétais encore plus et le voyant se lever pour aller s'appuyer contre le siège à mes côtés, je me mordis discrètement la lèvre, fermant les yeux en me préparant à subir sa violence.

- « Laisser ses affaires traîner sur le sièges d’autrui n’est pas une si bonne idée »

Surpris, je levai la tête vers lui et récupérai mon téléphone portable, un peu mal à l'aise de l'avoir mal jugé.
Pourtant, plus je le fixais, plus j'étais sûr qu'il était bien mauvais... Son sourire était aussi sinistre que le regard qu'il me lança sur le moment. Le chauffeur freina de nouveau d'une manière brusque, faisant vacillé l'auteur de ma peur. Il se rattrapa sur une des barres, lâchant un petit grognement en se redressant... Idiot de chauffeur, n'avait-il pas remarqué qu'il y avait un monstre dans le bus?!

- « Mmhh... Hikaru... » lança ce « monstre » en ricannant de nouveau, retournant s'assoir sur le siège derrière moi.

Je commençais sérieusement à paniquer... Comment connaissait-il mon prénom? Je regardai autour de moi, voir si je ne connaissais personne mais aucun visage ne me disait quelque chose. A quelques sièges de moi se trouvait un autre lycéen dont je ne me souvenais pas avoir vu entré, surement au moment où le bus scolaire avait freiner brutalement.
Toujours aussi mal, je me redressai en rangeant mon portable, avançant vers l'avant en me tenant à toutes les barres et m'arrêtai près de la cabine du chauffeur, lui lançant un regard noir.

- « Nous arriverons vivants ou c'est trop difficile pour vous? C'est trop demandé de conduire avec calme? Pfff... si j'aurai su, j'aurai demandé à mon chauffeur de m'amener » dis-je d'un ton insolant.

Mais comme je me doutai, il ne répondit pas, regardant droit devant lui en mâchouillant de la pâte à mâcher, ruminant comme une vache. Quel paysan... quoi que, même les paysans avait plus de classe, il sortait surement d'un égout.

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 17/08/2010
• Messages : 1362
✖ DC / TP / ... : Yuriy Doubrovski / Toushirou Kurokawa
✖ Disponibilité : Actif
¥ Yen : 9
Dossier

Dossier médical
• Age : 21 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Hétéro
❥ Statut marital : Situation délicate
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mar 18 Jan 2011 - 18:58
Je vis alors le jeune homme se lever et s’avancer vers le chauffeur, tremblant comme une feuille. Je ne puis m’empêcher de rire. Malgré son physique plutôt mature et son air assez masculin mis à part son visage féminin et ses mains douce, il avait l’air plutôt craintif.

Il revint quelques temps après pour récupérer son sac. Je fût tout de suite frappé par un détail que je n’avais jusque là pas remarqué. L’odeur de son sang… si fine, raffinée et appétissante ! Cette odeur réveilla mes sens, j’avais de plus en plus faim… Tendis qu’il prenait son cartable, je pris la parole.

- Groupe A+… 17 ans, Alimentation saine, peu de sucre, aucune maladie… Et Noble, Je me trompe ? ricanais-je.

Je le vis s’immobiliser quelques instant, puis il se retourna vers moi

- Pardon ? dit-il, doucement.

Je fixais son cou, sans cligner des yeux, avant de fixer ses pupilles de mon air malsain.

- Je parle de ton sang, dis-je, amusé.

Il resta pétrifié, sans un mot, les yeux rond. Oh ? Venait-il de comprendre ma nature ? Comme c’était amusant… C’est alors que je vis un frelon sur son épaule. L’insecte de taille imposante et au dard douloureux marchait sur sa peau blanche sans que ce dernier ne s’en aperçoive. Je me mis alors à rire en imaginant la scène que se serait si il le voyait, ou pire, si il se faisait piquer.

Il paraissait quelque peu paniqué, et me demanda d’un ton poli qui camouflait sa panique:

- Q’est ce qui est si drôle ?

Calmant peu à peu mon rire, je pointais son épaule du doigt.

- Sais-tu que certaines piqûres peuvent être mortelles ?

Je vis ses yeux s’écarquiller encore plus. Il venait sûrement de remarquer que les « chatouilles » qu’il ressentait sur son épaule n’étaient pas dues à ses cheveux. Il tourna doucement la tête, avec hésitation et vis l’insecte accroché à lui. Il Hurla alors, et se secoua avec panique. L’insecte s’envola et nous tourna autour. Le jeune garçon recula, et tomba assis sur les sièges d’en face, mais ne savais sûrement pas par où partir, la bête volant de tout coté.

Amusé et riant toujours de sa réaction qui me semblait démesurément exagéré, Je chopais la bourdonneuse bête en un cou, l’écrasant au creux de ma main avant qu’elle ne me pique et jetais son cadavre sur les genou du lycéen encore tremblant qui se leva d’un bond pour la faire tomber à ses pied, s’en éloignant.

L’insecte bougeait toujours et lui barrais la route pour l’avant du car à quelques sièges devant moi.

Pauvre petit innocent pris entre deux bêtes.

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 23/07/2010
• Messages : 599
✖ DC / TP / ... : Dahun Jung
✖ Disponibilité : Assez absent .__. ...
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 20 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Dominant
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mar 18 Jan 2011 - 22:11
Au bout d'un moment, je fini par remarqué que j'avais oublier mon cartable sur le siège. Je jetai un coup d'oeil vers la place où j'étais assis avant de regarder le chauffeur avec méfiance, ne voulant pas de nouveau m'étaler sur quelqu'un.
La route semblait quelque peu cassée vu la façon dont je sautillai, mais je réussi à marcher jusque mon siège sans tomber et me retournai, avant de sursauté en entendant sa voix ricaner.

- « Groupe A+… 17 ans, Alimentation saine, peu de sucre, aucune maladie… Et Noble, Je me trompe ? »

Je restai un long moment silencieux, ne comprenant que la moitié de sa phrase. Je tournai la tête vers lui, interrogé

- « Pardon? » dis-je d'un ton légèrement craintif, parlant doucement

- « Je parle de ton sang » répondit-il après m'avoir fixer un moment.

Je détournai le regard, me demandant s'il se foutait de moi. Si c'était réellement un vampire, alors il ne se contenterait pas de me frapper mais de me vider complètement de mon sang? Non... ça devait être une erreur... Il avait surement fait des recherches, comment un vampire... Je l'entendis soudain rire et me retournais vers lui, essayant de garder mon calme.

- « Qu'est-ce qui est si drôle? »
dis-je poliment, mettant ma peur de côté.

- «  Sais-tu que certaines piqûres peuvent être mortelles ? »

Il pointa mon épaule du doigt en se calmant, tandis que je commençai à paniquer, sentant quelques chatouilles sur mon épaule. Je tournai doucement la tête, voyant un énorme insecte volant qui s'approchait de plus en plus de l'espace ouvert de ma chemise. Sans m'en rendre compte, je lâchai un petit cri de peur, sonnant d'une façon presque gênante et me secouai pour la faire partir, agitant aussi ma chemise.
Il s'envola alors mais continua de me tourner autour, me faisant reculer et tomber sur un des sièges.
Je finis par me calmer, la respiration saccadée à cause de ma « fuite » mais je remarquai que la bête se trouvai au dessus de ma tête et je me penchai légèrement en arrière, tandis que cette sorte de vampire ricanait encore,attrapant la bestiole d'une main, l'écrasant avant de lâcher son cadavre sur mes genoux.
Je me levai en ignorant qu'il était toujours devant moi et fis tomber la bestiole, qui bourdonnais encore, ses ailes me donnant des frissons rien qu'en les voyant s'agiter.
Tremblant encore et gêné de mon comportement, je me retournai vers « mon sauveur » pour m'en aller vers mon siège mais le voyant me fixer de son air cruel et moqueur, je n'avais même pas envie de le remercier.
Je me sentit de nouveau bouger avant de tomber en arrière, mon derrière amortissant douloureusement ma chute et voyait le lycéen s’effondrer vers moi, se rattrapant de nouveau contre une barre avec un seul bras.
Déglutissant, je fixai intensément ses iris avant de me rendre compte à quel point son visage était proche du mien et je murmurai, la voix encore tremblante

- « M-merci... pour l-la bestiole... »

Il ricana de son air habituel et se redressa en tirant sur son bras, sans aucun effort apparent avant de tendre la main vers moi.
Un peu surpris, j'allais lui tendre la mienne quand il l'attrapa violemment, me tirant du sol sans difficulté et me mettant sur la pointe des pieds, son corps presque collé contre le mien. La froideur de sa main me fis frissonner et le voyant encore rire, je le repoussai de mon autre main, me rendant compte qu'il se moquait de moi.



____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 17/08/2010
• Messages : 1362
✖ DC / TP / ... : Yuriy Doubrovski / Toushirou Kurokawa
✖ Disponibilité : Actif
¥ Yen : 9
Dossier

Dossier médical
• Age : 21 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Hétéro
❥ Statut marital : Situation délicate
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mar 18 Jan 2011 - 23:28
Je riais en le regardant. Il paraissait mal à l’aise, ce qui m’amusa encore plus.

- Tu crois vraiment que j’ai fait ça pour toi ? dis-je en riant.
Je m’avachis sur mon siège, riant toujours. Peu à peu, mon regard s’en alla vers lui et commença à le déshabiller. Il avait de beaux cheveux rouge flamboyant qui retombaient en quelques courtes mèches devant ses yeux d’un bleu digne du plus beau des lapis-lazuli. Le reste de ses cheveux étaient mis long et retombaient au-dessus du col d’une chemise légèrement ouverte qui lassait paraitre une peau parfaite et de la pâleur de l’innocence. Ses lèvres étaient d’un rouge-rosé qui se mariait parfaitement avec ses joues quelques peu rosé. Une vraie poupée de porcelaine. Ses traits étaient fin, son corps ; sans default. Il était mince, élancé. Son torse ne possédait pas un gramme de graisse, il était plutôt bien sculpté, sans poils, ses tétons pointant très légèrement à travers le tissus. Ses bras n’étaient ni frêle, ni musclé et il avait de long doigt sans défauts de manucure. Il avait un dos légèrement cambré vers l’avant qui descendait vers de magnifiques fesses rebondies. Toute cette perfection était soutenue par de longues jambes. Il avait un physique de rêve.

Essayant de me ressaisir, n’en revenant pas moi-même de l’examiner ainsi, je repris la parole.

- Alors comme ça, ton point faible s’avère être les insectes… intéressant. Hikaru, 19 ans, consommant une alimentation équilibrée et pauvre en sucre, faisant attention à lui, non-fumeur, non alcoolique, non drogué, sans maladie, phobie des insectes, groupe A+, D’une famille riche et surement noble, Hétérosexuel... Mmhh…
Je me mis à rire, et continuait d’un air à la fois « innocent » mais qui se voulait plutôt menaçant et malsain :

- Tu auras au moins réussi à me divertir !

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 23/07/2010
• Messages : 599
✖ DC / TP / ... : Dahun Jung
✖ Disponibilité : Assez absent .__. ...
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 20 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Dominant
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Mer 19 Jan 2011 - 19:20
- « Tu crois vraiment que j’ai fait ça pour toi ? Dit-il en s'asseyant sur son siège, riant bêtement.

Évidemment que je me doutai qu'il n'avait pas fait ça pour moi ! Je tournai la tête, me tenant à l'une des barres pour ne pas tomber et ignorai sa réponse. C'est vraiment qu'un malpoli
Il détourna lentement le regard vers moi, m'analysant pendant un moment. J'avoue que je me sentais un peu gêné, vu qu'il n'était pas très discret... Je fis mine de ne rien voir et tournai la tête, regardant à travers la vitre des portes coulissantes. Non seulement le chauffeur roulait mal, mais en plus il était lent! Quelle journée affreuse...
C'est alors que l'autobus freina de nouveau brusquement, je du tenir la barre plus fort mais l'arrogant de vampire reprit la parole, interrompant toutes mes pensées

- « Alors comme ça, ton point faible s’avère être les insectes… intéressant. Hikaru, 19 ans, consommant une alimentation équilibrée et pauvre en sucre, faisant attention à lui, non-fumeur, non alcoolique, non drogué, sans maladie, phobie des insectes, groupe A+, D’une famille riche et surement noble, Hétérosexuel... Mmhh... »

Je fus de nouveau surpris... Comment pouvait-il avoir tant de précision sur moi?! Ce type avait un sérieux problème... Ou plutôt, JE vais avoir des problèmes... Et s'il attendrait la fin de la semaine pour venir me tabasser juste devant chez moi?! Je crois que je suis parano...

- «  Tu auras au moins réussi à me divertir ! »

Je tournai la tête vers lui, attrapant mon portable pour finalement répondre à mon harceleuse. Tout en tapotant sur mon écran que j'avais finis par apprendre par coeur, je murmurai d'une voix calme.

- « Heureux qu'avoir perdu ma dignité dés le premier jour t'aies autant amusé... »

Ceci dit, je retournai vers l'avant du bus et m'assis sur le siège près des portes, continuant d'envoyer des messages malgré moi. Au moins quelqu'un qui me voyait encore comme un homme, bien que j'étais un « salopard » ou encore un « sale type dégueulasse et profiteur ».
Me lassant peu à peu de ses insultes et de devoir me justifier, je remis mon téléphone en poche, étirant mes bras en baillant en me préparant pour la suite de la journée. J'avoue que je commençai à paniquer... J'allais être vu comme un peureux qui déteste les insectes et qui crie comme une tapette.... Je n'étais pas très social, je me fichais d'avoir pleins d'amis... Mais comment j'allais m'en faire après cette humiliation?! Mmmh.. peu importe, mes livres me tiendront compagnie, c'est plus intelligent que d'écouter des lycéens en surdose de testostérone et qui raconte leur ébats de la veille ou bien qui comparent leur sexes comme de vieux singes stupides.

____________________


avatar
Infos

• Date d'inscription : 17/08/2010
• Messages : 1362
✖ DC / TP / ... : Yuriy Doubrovski / Toushirou Kurokawa
✖ Disponibilité : Actif
¥ Yen : 9
Dossier

Dossier médical
• Age : 21 ans
⚣ / ⚤ Orientation : Hétéro
❥ Statut marital : Situation délicate
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Jeu 20 Jan 2011 - 21:22


Le jour le plus crucial de l'année avait pointé le bout de son nez. Important en effet car tous les autres seraient semblable à celui-ci. Mais peu importe ce qui l' attendait,le jeune Célian Foster restait confient. Juché sur sa chaise. La joue collé contre sa vitre. Il rêvasse. Cajolant quelques souvenirs d'un bonheur passé. Maintenant qu'il était étudiant,ses épaules devaient porter l'ambition de sa famille. Et peu importe à quel point il tremblerai. Les Foster avaient connu de grand avocats,politicients,colonels..Il ne manquait plus qu'un prix Nobel scientifique pour combler cette galerie de prestige.
Le travail est un trésor mon fils,chérie-le comme tu chérirai ton ami le plus fidèle. Ne laisse pas des plaisirs inutiles te détacher de ta voie. Amitié?Amour?Divertissement? Oublie ces termes. Je dis ça pour ton bien. Ne me déçoit pas. Seul nous t'aimons et savons ce qu'il est bon pour toi.
Combien de fois avait-il entendu ce célèbre discours qui jouait avec la culpabilité?
Il ne les comptait plus. Après tout,comme l'a affirmé Hitler,le moustachu tristement célèbre : «Toute propagande efficace doit se limiter à des points aussi forts,peu nombreux et les faire valoir à coups de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra.»
Le voilà donc embarqué dans cet objectif. Il serait le meilleur. Écraserai ses rivaux. Rendra son nom légendaire dans l'histoire de la science...Même si au plus profond de son être,ses véritables désirs ne pouvaient rester cacher plus longtemps...

Le son de l'horloge se diffusa dans toute la maison et détruisit ses songes.
Il alluma une cigarette,pris son sac,et sortit.

Sur le chemin,il rencontra un adolescent dans une situation assez délicate.
Laissssez moi » Hurlait-il désespérément.
Visiblement,un jeune africain se faisait bizuté sur son trottoir.
Hahaha!C'est quoi cet accent de m*rde?! »
Apparemment,c'était là le sujet de l'animation.
Triste histoire..
Mais le plus tragique dans tout ça,c'était que Célian ne pouvait pas traversé la route,due à une centaine de voitures roulant au même moment. Et l'agression en face de lui l'empêchait de passer... Si par malheur ..il aurait ne serait-ce qu'une minute de retard dans son premier cours...Ô..quel malédiction..Cette simple idée le morfondait..
Vous gênez le passage..»
Les trois bourreaux se retournèrent vers lui.
Une fraiche brise souffla.
Un malêtre se diffusa.
«Pour qui il se prend lui?»
Au fond du puits de ténèbres qui servait de regard au rouquin,une petite lumière se réveilla.
« J'ai lu dans un livre de psychologie que le fait d'être en groupe encourageait certains comportement que nous ne nous seront jamais permis seul. En effet,la culpabilité est réduite,puisque vous n'agissez plus en tant qu' individu mais en tant que groupe..»
On le pris par le col; c'était là la seule réponse à son analyse intellectuel.
La flamme qui dansait dans l'obscurité de ses yeux disparu.
Il avait vraiment pas le temps là...
Il adopta une expression des plus détestable.
« Je vous laisse les gars. Vous êtes vraiment pitoyable.»
Sur ces mot,il leva gracieusement le bras..
et c'est avec les manières les plus élégantes du monde..qu'il enfonça sa cigarette dans la narine droite de son adversaire.
Les deux autres s'imposèrent.
« Je n'aime pas spécialement la violence,vous savez.» gloussa-t-il,avant de sortir son ciseau maped . Mais avait-il tout juste eu le temps de couper un morceau d'oreille qu'ils avaient pris la fuite. Comme c'était ennuyant..
Ssssssssssssssé sssssssssssssssssssssur-sssssssssssstylé!»
Pardon? »
Sssé quoi ton ptit nom?»
Comme tout homme sérieux digne de ce nom,il répondit.. «Ssssebassstian ».

Célian se rendit donc à son arrêt de bus,suivit de près par le sosie d'un Jackson five....Comment disait-il s'appelait déjà?Ah oui..Ssssssasssssssi.
Invité
Invité
avatar
Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] ••• Dim 23 Jan 2011 - 20:37
6h00

Je me réveillais dans un appartement désert, sombre et immense. Je vis seul ici depuis quelques mois, depuis que j'ai appris que j'étais accepté dans ce lycée très éloigné de chez moi, lycée dont je ne connaissais pas l'existence jusqu'à l'annonce de mon oncle. Moi pauvre perturbé psychotique dont il cherche à se débarrasser depuis qu'il m'a sous sa tutelle. Le plus grand cauchemar de sa vie c'est moi, celui qui a touché tout l'héritage de mes parents qui étaient extrêmement riche. Moi le pauvre orphelin.. Moi le rescapé qui n'était pas dans la voiture. Celui qui n'est pas mort alors qu'il aurait dû. Il a enfin trouvé le moyen de se débarrasser de celui qui lui a pris l'argent qui d'après lui, lui revenait et qui lui rappelle tant son défunt frère qu'il a toujours hais. Raison pour laquelle tout le temps que j'ai vécu avec lui il m'a battu et a fait de ma vie un enfer, il a été jusqu'à me faire prostituer pour le compte de son entreprise lorsque quelques hommes étaient réticents a accepté un contrat et je n'ai jamais eu de mot à dire. Depuis mes 3 ans il m'a mis dans la tête que c'était mon destin que je n'étais et ne serait toujours qu'une sale trainée, mon esprit a donc fini par intégrer ça et je suis devenu cette sale trainée malgré tout cela il m'a fourni l'une des meilleures éducations pour que je lui fasse pas honte. Et aujourd'hui je suis enfin libéré, je n'aurai plus rien qui va me rattacher à lui et je vais quitter cet appartement qu'il m'a payé dit-il pour que je m'habitus à la région. Car je viens de l'autre bout du pays il m'a éloigné le plus possible de lui et cela est pour mon plus grand plaisir. Sur ces douces pensées je me levais pour aller prendre une longue douche, car cette année risquait d'être éprouvante, je déteste les gens en général et malheureusement tout milieu scolaire est remplit de monde. Sur ce je lâchais un soupir tandis que l'eau dégoulinait sur mon corps.
Je sortis de la douche et me dirigea rapidement vers ma chambre où sur une chaise était disposée une chemise rouge, un pantalon noir, une veste d'uniforme et une ceinture noire. Je mettais ma chemise en laissant les premiers boutons ouvert, je déteste me sentir oppressé au niveau du cou ça me rappelle ses violences et je ne mis pas de cravate pour les mêmes raisons. Je ne pris pas le temps de coiffer mes cheveux qui étaient comme habituellement en bataille et retombant massivement sur mon œil gauche. Je me dirigea vers le salon.

7h00

J'ai encore le temps, j'empoigne un sac noir et un livre de chimie, met mes chaussures et descend les plusieurs étages qui me séparent de la rue. Je passe la porte et sens un courant d'air frais traversé mes cheveux et me faire frissonné. Puis je me dirigea doucement vers l'arrêt de bus. Je marchais d'un pas lent et nonchalant, ne détachant jamais mes yeux de mon livre, évitant tous les obstacles malgré les murmures et les petits rires mesquin que j'entendais entre le bruit de mes pas .J'étais tellement habitué à ce genre de comportement, les gens se retournent toujours sur mon passage, me crachent dessus, m'injurient et se moquent. Seul de rares personnes ne feraient pas ça et malheureusement je n'en ai plus rencontré depuis longtemps.

7h30


Me voilà pile arriver à l'arrêt de bus, à l'heure comme toujours je déteste être en retard. J'aperçus un jeune homme suivi par un autre jeune garçon, mais ne fis pas attention à eux et replongea dans mon livre jusqu'à l'arrivée du bus. Quand le bus arriva quelques minutes plus tard je monta directement dans le bus. Une fois à l'intérieur, je ne manqua pas de jeter un regard glacial au chauffeur qui ne dit rien et n'osa même plus me regarder. Je pénétrais doucement dans le bus apercevant d'abord un jeune homme aux très beau cheveux violets et un autre aux cheveux blonds. Et dans le fond je voyais un rouquin et un jeune homme aux airs sinistres, je ne fis pas plus attention a ceux qui étaient dans le bus et alla m'asseoir sur un siège situé au milieu du bus, près de la fenêtre silencieusement, le visage impassible. Je posais mon sac à mes pieds, y rangea mon livre et en sortît un calepin et un crayon avec lesquels je commençais à dessiner.

avatar
Infos

• Date d'inscription : 25/11/2010
• Messages : 1037
✖ DC / TP / ... : Nagao Toya, Jun Phelestia, Lain Gunst, Ryuishi Masamune
✖ Disponibilité : actif si j'ai un partenaire
¥ Yen : 0
Dossier

Dossier médical
• Age : 20 ans (21 ans)
⚣ / ⚤ Orientation : Dominé
❥ Statut marital : Célibataire
Contact


Voir le profil de l'utilisateur Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE] •••
Contenu sponsorisé

Infos

Dossier
Contact


Afficher le profil
Envoyer un message privé
Envoyer un email

Revenir en haut Aller en bas
[terminé] Premier bus vers le Gakuen Iroke. [RP LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Premier pas vers l'avant
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» Haïti-Premier ministre : Vers une entente entre le GPR et l’exécutif pour la rat
» Premier Pas vers le Grand Bouleversement x)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IROKE HOSPITAL  :: 
hors-jeu
&pub
 :: Les Archives
-